ArtCulture

Stéphana Dorval, l’aurore des écrits locaux

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Stéphana Dorval, celle perçue de façons multiples dans son entourage, incite bien des regards à se tourner vers elle. Tantôt, c’est l’influenceuse positiviste sur les réseaux, tantôt la jeune éditrice et rédactrice professionnelle. Mais elle-même, comment se décrit-elle ? Et que se cache-t-il derrière la personnalité de la jeune Stéphana Dorval ?!

Stéphana Dorval - Photo : @pixnation
Stéphana Dorval – Photo : @pixnation

Jeune fille de vingt-trois (23) ans née à Port-au-Prince, Stéphana est celle qui se passionne pour la littérature dans laquelle elle puise bon nombres d’intérêts, celle qui adore voyager et communiquer. S’évaser pour se retrouver soi-même, voilà ce qu’elle trouve de bon par le fait de voyager. Si chacun dans la vie possède un moyen pour traduire leurs ressentis, faire entendre leur voix, que ce soit par la danse, la musique et même le karaté, la jeune Stéphana elle-même s’ouvre à l’extérieur à travers sa plume, ses mots. Et oui, en effet, Stéphana Dorval requiert évidemment le titre de “Poétesse”.

Maniant sa plume à son intelligence quand elle produit, Stéphana s’y donne à fond. Mais Rome ne s’était guère construite en un jour. Depuis ses onze (11) ans, elle s’adonne à l’écriture, mais ce ne fut qu’à quinze (15) ans que ses idées furent vraiment stables. Le verdict était lancé, la jeune étudiante en gestion des affaires à l’INAGHEI (dernière session) s’était décidée à devenir écrivaine, plus précisément des couleurs locales dans lesquelles elle se retrouvait vivement.

A bout portant, on ne saurait parler de Stéphana Dorval sans citer “Siwomyèl ak sèl”, son premier recueil de poésie en créole.

Siwomyèl ak sèl
“Siwomyèl ak sèl”, le premier recueil de Stéphana Dorval
“Était-ce facile pour toi, Stéphana, de bâtir cet empire d’écriture qu’est ton recueil ?”

Suite à sa réponse, nous avons compris que non! Entre des nuits blanches depuis Décembre passé à se leurrer avec une dépression, c’est de là qu’ont émergé ses écrits. Cependant, elle avoue n’en avoir point été dérangée. Bien qu’ayant passé environ deux semaines isolée de tout, elle a su malgré cela qu’elle devait s’aimer, s’accepter avant de se faire aimer ou accepter par autrui, et même les aimer elle-même.

Formé de quatre (4) poèmes, son recueil, suite à ses descriptions, s’étend sur plusieurs aspects dont le premier intitulé “Senfoni fènwè” qui porte sur la jeunesse, Haïti, la dépression. Plus loin, le deuxième, “Kamelon”, une section communale du Sud qui avait ravi les sens de la jeune fille à chaque fois qu’elle s’y rendait ; elle y relate en effet un peu de nostalgie et de vécu parfumé. Puis, “Marèl Lanmou”, à travers lequel Stéphana décrit déboires, dépression, acceptation, estime et amour de soi. Et en dernier lieu, “Siwomyèl ak sèl”, bien qu’étant le titre même du recueil mais détenant aussi des secrets passionnants d’amour brûlant et d’épopée autour de deux personnes.

Stéphana Dorval et son recueil de poésies, "Siwomyèl ak sèl" - Photo : Correct Pro
Stéphana Dorval et son recueil de poésies, “Siwomyèl ak sèl” – Photo : Correct Pro

Ce ne fut pas une décision facile pour l’auteure de s’adonner à la publication de ses écrits car selon elle, ses propres ressentis et vécus seraient dorénavant viables à autrui, mais une fois lancé elle n’a point su y résister. Et le 5 Juin 2021, entreprise chérie par Stéphana, elle a procédé à la première vente signature de son recueil. Fallait être là pour lire la joie débordante sur le visage de la fière Stéphana Dorval !

“Pour écrire, il faut lire, pour écrire il faut vivre, commencez d’abord par écrire pour vous-même avant d’espérer atteindre les autres, car le meilleur travail se fait sur soi-même. Épatez-vous, cultivez-vous, nouez des liens puissants avec vous-même ainsi que votre style qui ne demande qu’à mieux vous connaître. Et une fois ce travail personnel fait, lancez-vous et demandez conseil. Sortez de votre zone de confort, apprivoisez des milieux et des gens qui sauront vous enrichir sur le domaine visé. Gardez à fond tout ce qui pourrait vous booster et cheminer avec vous. Le travail n’est certes point facile, mais avec de la vision, de la discipline et un esprit concentré, le tour sera joué et vous sortirez gagnants à coup sûr”, voici donc le message que la jeune écrivaine Stéphana Dorval lance à tous ceux qui voudraient vivre pleinement de cet art qu’est l’écriture !

N’oubliez pas de vous abonner à notre chaîne YouTube pour notre nouvelle rubrique :

Suivez-nous sur facebook, instagram et twitter en cliquant respectivement sur ces liens: https://www.facebook.com/belide.mag – https://www.instagram.com/belide.mag/ – https://twitter.com/BelideMagazine

Comment here

Enable Notifications    OK No thanks