ArtCulture

Refrain Littéraire, là où la lecture prend ses formes

Refrain Littéraire, là où la lecture prend ses formes | © Credit photos : Richardson Syndic & Mackenson Guerrier

Depuis 2019, l’association Refrain Littéraire se bat pour la promotion de la littérature haïtienne contemporaine. Où en est-elle ? Vivons cette aventure à travers ses lignes subséquentes.

Ayant pour slogan, « Lire pour s’approprier le savoir », refrain littéraire se veut être un moteur de changement et d’évolution, ainsi, il organise depuis plus de 3 ans de nombreuses activités telles que des causeries avec son club de lecture, des soirées culturelles comme thé littéraire. Cette dite association a également une section jeunesse qui a organisé une journée récréative pour les enfants baptisée Le Petit train littéraire, mais aussi des séances de lecture pour enfant dans les bibliothèques, et une activité où elle a fait des dons à l’Hôpital Nos Petits Frères et sœurs.

Ayant pour vision d’étendre le club au niveau national et surtout dans les zones reculées afin de sensibiliser et d’orienter les haïtiens, plus précisément les plus jeunes vers la lecture, ce 11 juin dernier, la coordonnatrice Johémie Délinois, a organisé une réunion avec le Club de lecture » Les amis de Refrain littéraire » à la bibliothèque Michèle Tardieu de Pétion-Ville pour discuter avec Luis Bernard Henry, l’heureux gagnant de la 46e édition du Prix Deschamps autour du thème « La violence et ce qu’elle fait des hommes ». Le club a été mis sur pied dans le but d’encourager les jeunes à lire davantage et créer un espace pour les amants de la bonne lecture. Ainsi, les participants doivent lire au moins un livre par mois, ensuite avoir un débat autour du livre en présence de l’auteur, dans un endroit différent.

Refrain Littéraire, là où la lecture prend ses formes | © Credit photos : Richardson Syndic & Mackenson Guerrier
Refrain Littéraire, là où la lecture prend ses formes | © Credit photos : Richardson Syndic & Mackenson Guerrier

Les participants de la causerie ont pu échanger avec l’auteur de « La petite fille bleue » pendant environ deux heures. C’est un livre qui veut restituer les humanités et qui parle de thèmes forts tels que la migration, la misère, la dictature et la violence conjugale. De nombreuses questions les unes plus pertinentes que les autres ont été posées à l’auteur. La séance a été suivie d’une vente signature où l’auteur a pu signer les exemplaires pour ceux qui désiraient se procurer l’ouvrage.

De surcroît, Gary Victor, Kettly Mars, Emmelie Prophète, Marc Exavier, Marie-Alice Théard, Yenniva Ménard, Milady Auguste, Sybille Claude, Clotaire Saint-Natus, Indran Amirthanayagam, Douglas Zamor, Ange Bellie Andou…,un tas d’écrivains qui ont déjà franchi le seuil de La Réserve, du Parc Historique, de Pyepoudre, de la Bibliothèque Municipale de Delmas, du Centre Pen, du Mont Joli au Cap Haïtien, et à Jérémie, pour faire asseoir leurs réflexions, leurs parcours et visions.

Refrain littéraire promet de continuer à orner l’écriture de passion, car avec le temps, elle s’est démarquée du lot des passifs et a contribué largement au bien-être de la population haïtienne. En outre, où en est-elle ? En route vers la sagesse, le savoir et le succès.

© Credit photos : Richardson Syndic & Mackenson Guerrier

Les activités culturelles prévues pour l'été 2022 en Haïti
Retrouvez les activités culturelles prévues pour l’été 2022 en Haïti sur notre site en cliquant sur l’image ou sur ce lien : https://belidemag.net/?p=9074

Comment here

Enable Notifications    OK No thanks