ArtCulture

Alexandro Christi NICOLAS : connaissez-vous ce passionné à plein succès ?

Alexandro Christi NICOLAS

Né à Port-au-Prince, Alexandro Christi NICOLAS a fait des études en Communication et en Marketing. Pendant une dizaine d’années, il a travaillé dans le secteur médiatique et durant environ quatre ans, comme consultant en communication pour certaines entreprises en Haïti. Il fait partie du club culturel et politique KONBIT’ay et de l’association culturelle CapArt avec laquelle il a fait ses premiers pas sur scène.

Sous la direction de la dramaturge et metteuse en scène Schebna B. Vilnor BAZILE, ce jeune passionné a pu fouler les planchers à plusieurs reprises avec l’association culturelle CapArt qu’il a rejoint en 2021. « Aujourd’hui je me consacre principalement à l’art ; particulièrement le théâtre et le cinéma », dit-il. Il a joué dans le film MALATCHONG réalisé par Bruno Mourral de la production Muska et a aussi campé les personnages principaux de deux courts métrages par le réalisateur Thierry Prinston de la production « On lòt ».

Son vrai baptême de feu

Il poursuit son petit bonhomme de chemin et considère avoir eu son vrai baptême de feu avec « Rasin Festival Atizay ». Il ne pense pas être la personne la mieux placée pour parler du festival Rasin, puisqu’il n’est pas le porteur du projet, mais il est assez bien placé pour nous avouer que « Rasin Festival Atizay » est un festival d’art dont la première édition a eu lieu au Cap-Haïtien du 20 au 27 Mars 2022. Comptant un ensemble d’activités autour des thématiques de la poésie, du théâtre, du cinéma, et de la francophonie, ce festival, porté par Schebna B. Vilnor BAZILE a pour objectif principal de redonner vie au domaine artistique et culturel en offrant de la diversité au public intéressé aux arts du spectacle. Pendant huit jours, ils ont offert des spectacles allant du théâtre au chant en passant par la poésie, le slam et la danse. Le festival Rasin a été pour Alexandro une expérience importante dans sa jeune carrière de comédien. Ayant l’opportunité d’être sur quatre scènes du festival, cette expérience lui a permis de trouver des réponses à plusieurs questions qu’il se posait.

Alexandro C. Nicolas

A t-il des projets futurs ?

« Mon principal projet, à part continuer à monter sur scène aussi souvent que possible, c’est de continuer à me former. Me former en tant que comédien bien sûr, mais je prévois aussi de me former à la dramaturgie et à la mise en scène. Je termine aussi en ce moment le scénario d’un court métrage que je souhaite réaliser cette année ».

RINNOVO est une PME, qui propose des agents ménagers qualifiés et compétents dans les domaines suivants : Ménagerie à temps partiel, Ménagerie à temps plein, Lessive, Nounou, Nettoyage de bureau
RINNOVO est une PME, qui propose des agents ménagers qualifiés et compétents dans les domaines suivants : Ménagerie à temps partiel, Ménagerie à temps plein, Lessive, Nounou, Nettoyage de bureau

À la question portant sur les qualités qui permettraient d’être un bon comédien, il répond : « Je ne suis pas sûr d’être tout à fait légitime pour parler des qualités qui permettraient d’être un bon comédien. Je peux seulement dire qu’il y a deux choses chez moi que j’ai cultivées avec le temps et qui me sont très utiles aujourd’hui dans ma carrière de comédien : mon sens de l’observation et mon empathie. Ces dernières me permettent de mieux camper les personnages et m’aident à être un comédien qui ressent, un comédien vivant ».

Se comparer à d’autres comédiens n’est pas un exercice auquel il accepte de s’adonner car cela lui demanderait d’être à la fois juge et partie, mais restant dans le général, il avoue que selon lui chaque comédien est unique, et ce, même s’ils sont plusieurs de la même école ; « les comédiens n’observent pas tous de la même manière et ils ne puisent pas non plus des mêmes sources. On n’a pas tous le même vécu, les mêmes référents. Chaque personne est unique et chaque comédien aussi est unique ».

En ce qui a trait à sa son entourage, il pense que ses proches sont heureux de le voir vivre sa passion même s’ils sont aussi habités par un sentiment d’inquiétude. Ils se demandent s’il a considéré la réalité haïtienne avant de prendre le risque de se lancer dans cette aventure noble mais combien difficile. Ils se disent que l’art ne nourrit pas celui qui le pratique. Mais malgré leurs doutes, ils le supportent à fond tant par leurs conseils que par leur présence à ses spectacles.

Alexandro s’avère être un homme cultivé, doté d’une grande humilité ; un amoureux fidèle de l’art, particulièrement du théâtre et du cinéma. Le tact qu’il a pour apporter les réponses aux questions en rapport à ses passions est incroyable, après tout, ce sont ses cordes sensibles.

Comment here

Enable Notifications    OK No thanks