Santé

« Macaya Safe Haven » se penche sur le sort des femmes

Macaya Safe Haven

« Se pencher sur le sort des personnes victimes de violence domestique en Haïti n’a pas toujours intéressé la grande majorité. Mais pour “Macaya Safe Haven” qui est une organisation sortant du lot, ces gens-là comptent et on se doit de penser à eux ».

Fondée en Juillet 2020, « Macaya Safe Haven » est une organisation qui aspire à dénoncer et à combattre la violence domestique en Haïti, tout en tenant compte des lacunes que ce soit sur le plan juridique, social et même économique. Estimant qu’au moins 273 000 personnes de sexe feminin entre 14 et 75 ans sont victimes de violence domestique chaque année en Haïti ; le fait alarme encore plus quand on se rend compte de la pénurie de services visant à coincer ce fait.

« Macaya Safe Haven » est cette organisation qui se veut de toucher tout d’une main d’or. « Nous avons commencé plutôt timidement, nous nous concentrons sur l’aspect éducatif du problème et cherchons à aider les jeunes haïtiens, plus précisément ceux qui commencent à peine à entamer une relation amoureuse, à identifier les signes avant coureur d’une relation malsaine. Sachant que les parents s’attardent rarement à éduquer sur ce plan là, nous estimons qu’en répondant à leurs questions et en leur offrant plus d’information concernant les types de violences et d’abus conjugaux, nous feront une différence. Nous sommes maintenant dans une phase plus active, non seulement avec notre projet actuel, mais aussi lorsqu’il s’agit des divers partenariats sur lesquels nous travaillons couramment avec des organisations jouissant déjà d’une certaine renommée et Haïti » ; sans jamais vouloir se détacher de leur ligne, telle la manière l’organisation décrit ses objectifs.

Leurs projets sont grandioses, d’ailleurs déjà ils en ont un, dont plusieurs personnes voudraient s’enquérir.

« Doulè yon fanm se Pou tout fanm »
  • B.M : « Parlez-nous de ce projet : en quoi consiste il ? Pourquoi l’avoir lancé ? »
  • M.S.H : « Quoique notre but principal demeure d’assister les femmes victimes de violence domestique, nous accordons beaucoup d’importance aux expériences des femmes haïtiennes d’une manière générale et pensons qu’elles méritent d’être validées. Ainsi, nous cherchons à faire une différence là où l’on peut le faire, aussi petite qu’elle soit, particulièrement lorsqu’il s’agit des femmes marginalisées et oubliées. Nous avons entendu parler de la situation sanitaire et inhumaine des femmes incarcérées, et en tant que femmes, nous ne pouvions nous en détourner sans essayer d’aider. Faute d’espace et de ressources, la majorité des détenues du territoire haïtien dépendent entièrement des organisations caritatives pour obtenir des produits hygiéniques, surtout des serviettes hygiéniques. Vu que les autorités ne jugent pas nécessaire de vaquer à ce besoin, elles sont régulièrement forcées de fonctionner sans ces articles-là. Nous avons donc lancé un appel à l’aide, en organisant une levée de fond dont le but est d’amasser un minimum de $1000. Cet argent là servira intégralement à fournir principalement des serviettes hygiéniques mais aussi d’autres articles de toilettes. « Macaya Safe Haven » cherche à communiquer pour dire que rien ne justifie le mauvais traitement, l’abus et la violence contre une femme. Cette organisation garde haut son symbole pour clamer que les femmes méritent la sécurité, le bon traitement et l’assistance ».
  • B.M : « Avez-vous des sponsors ou d’autres fonds extérieurs ? Qui aide Macaya Safe Haven ? »
  • M.S.H : « Nous sommes chanceuses d’avoir pu compter sur le soutien de plusieurs personnes et entités et nous sommes excitées à l’idée de bientôt travailler avec elles sur de nombreux projets dans un futur proche. Mais sur celui-là, nous n’avons aucun sponsor officiel ».

L’organisation n’en n’est pas encore à créer des activités concrètes. Elle commence surtout à interpeller des femmes connues dans notre société, capables de porter leur voix pouvant vraiment influencer. « Doulè yon fanm se pou tout fanm » est leur première activité.

IMG-20220303-WA0002

Imbues de la méfiance des gens par rapport aux organisations non-gouvernementales, une méfiance justifiée vu le nombre d’ONG frauduleuses qui ont pris avantage de leurs malheurs, « Macaya Safe Haven » s’y fait avec les critiques, elle arrive à comprendre ces dernières et ne compte pas s’arrêter malgré tout. Bien que leur priorité reste les centres de services sociaux, « Macaya Safe Haven » croit qu’elle peut grandir, s’étendre et se transformer sur son passage. Une fois l’objectif atteint, il leur sera permis de viser plus loin encore.

  • B.M : « Quelle est votre impression du monde par rapport aux femmes d’aujourd’hui ? »
  • M.S.H : « Franchement, nous sommes toutes d’avis qu’il n’y a pas meilleure période que maintenant pour être une femme. Je suis personnellement inspirée chaque jour de voir des femmes pousser leurs limites et accomplir des choses dont nous ne saurions rêver des siècles plutôt. Nous avons tellement plus d’opportunités et de resources à notre portée, et sommes conscientes que notre rôle surpasse celui d’une maman ou d’une femme au foyer. J’aimerais seulement qu’un plus grand nombre de femmes accèdent à ces opportunités là, que nous ne nous laissions pas distraire par les artifices et que nous nous rappelons toutes que la liberté financière est celle qui précède toute autre liberté ».
  • B.M : « Avez-vous un dernier message à lancer concernant votre levée de fond ? »
  • M.S.H : « Bien sûr! S’il y a quelque chose dont nous sommes tous sûrs, c’est que nous sommes capables de grandes choses lorsque nous travaillons de concert et contribuons tous à une même cause. À tort ou à raison, ces femmes-là ont déjà perdu leur liberté. Aidons-les à sauvegarder leur dignité. Nous acceptons de l’aide, qu’elle soit sous forme de produits sanitaires et de serviette hygiénique, ou de dons monétaires afin que nous puissions en acheter nous-mêmes. (MonCash : +50939398234, Cashapp : $MacayaSH, GoFundMe : https://www.gofundme.com/manage/help-provide-pads-and-tampons-to-haitian-women), pour plus d’infos, contactez nous sur whatsapp : +1 (240) 391-8285« .

IMG-20220303-WA0003

Pallier le respect et le maintien des femmes n’a pas toujours semblé interpeller grand monde, mais aujourd’hui Makaya Safe Haven se place dans le cadre des particuliers et clame haut et fort que toutes les femmes sont égales et existent. Nous somme femmes et nous voulons aider d’autres femmes comme nous, « doulè yon fanm se pou tout fanm ».

Suivez-nous sur facebookinstagram et twitter (https://twitter.com/BelideMagazine)

Comment here

Enable Notifications    OK No thanks