SantéSexualité

Et si on voulait agrandir son pénis ?

https://www.femmeactuelle.fr/amour/sexo/5-choses-a-savoir-sur-les-petits-penis-2070483
Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Si les femmes n’ont aucun problème à parler de leur sexualité, ce n’est pas le cas des hommes. Et s’ils ont tant de mal à parler du sujet, c’est principalement lié à une question d’éducation et de culture, quelque peu machiste, selon laquelle un homme doit être fort et viril. Difficile dans ce cadre d’admettre un quelconque trouble sexuel qui parfois pourrait affecter leur estime. L’idée d’un petit pénis en est un.

Depuis toujours, notre corps et l’image qu’il renvoie demeurent une source assez grande en préoccupations pour les femmes ainsi que pour les hommes. Mais lorsque l’attention se projette sur l’aspect sexuel, c’est beaucoup plus compliqué. Évidemment, peu de gens décident de discuter de leurs inquiétudes réelles et légitimes concernant l’apparence ou le fonctionnement de leurs organes génitaux. Et ceux et celles qui osent ne trouvent pas toujours de réponses à leurs questions, ils demeurent donc avec leurs doutes. C’est notamment le cas des hommes avec des petits pénis qui cherchent ici et ailleurs des solutions plus grandes.

https://www.observatoire-sante.fr/penoplastie-medicale-lagrandissement-du-penis-sans-chirurgie/
The concept of intimate problems in men. A man is looking at a penis with his magnifying glass in his underpants on a gray background. | https://www.observatoire-sante.fr/penoplastie-medicale-lagrandissement-du-penis-sans-chirurgie/
Quand parle-t-on d’un petit pénis ?

Jusqu’à aujourd’hui les experts en sexualité ont du mal à se mettre d’accord sur la taille minimale qui est considérée comme anormale. Mais globalement on considère qu’un pénis qui est en-dessous de 7cm au repos et de 9cm en érection doit être considéré comme un petit pénis. Oups! Ça craint.

Doit-on s’inquiéter si on est en-dessous de 7 et 9 cm ?

Tout d’abord, il est important de savoir si c’est vraiment un petit pénis ou si c’est un complexe de petits pénis. Si vraiment c’est en-dessous de ces chiffres, on doit faire attention et consulter un médecin urologue pour savoir si ce n’est pas à cause d’une anomalie médicale quelconque ; et dans ce cas précis, ça relève d’une prise en charge médicale avec un bilan. Et on va pouvoir proposer une technique pour améliorer la taille, si besoin est.

https://www.santemagazine.fr/psycho-sexo/le-blog-sexo-de-daisy-et-marine/tout-savoir-sur-la-penoplastie-ou-lagrandissement-de-penis-409263
https://www.santemagazine.fr/psycho-sexo/le-blog-sexo-de-daisy-et-marine/tout-savoir-sur-la-penoplastie-ou-lagrandissement-de-penis-409263
Pourquoi agrandir son pénis ?

Sur le net, les aveux d’hommes complexés par la taille de leur sexe ne sont pas rares. Certains se plaignent de manque de virilité, d’autres s’inquiètent à l’idée de ne pas pouvoir satisfaire leur partenaire. Alors le pourquoi n’est qu’une envie.

En effet, 1/3 des hommes trouvent que leur pénis est de petite taille, 2/3 seraient intéressés par des techniques pour agrandir la taille de leur pénis. Si vous montez sur google et tapez agrandir son pénis, vous serez surpris du nombre de forum. C’est une évidence, s’il y a bien un sujet qui intéresse une grande partie des hommes, c’est bien la taille du zizi.

La pénoplastie

Au cours des 50 dernières années, plusieurs techniques ont été développées pour améliorer soit la taille soit la circonférence du pénis. En Haïti, on trouve aussi des milliers de produits (grès kakawo, grès koulèv…) censés augmenter la taille du pénis. Mais qu’est-ce qui marche, qu’est ce qui ne marche pas ?

https://privilegesthetic.com/penoplastie/
 https://privilegesthetic.com/penoplastie/

En effet, la chirurgie du pénis (pénoplastie) est une chirurgie à risque pour certains urologues, car c’est une opération peu fréquente. On peut soit agrandir la taille en faisant une greffe, soit augmenter le volume en injectant de la graisse sous la peau du pénis ou en mettant des produits de type cartilagineux. Toutefois, il faut savoir que ces techniques ne sont pas fiables à 100% et qu’elles peuvent avoir des risques d’impuissance définitive. C’est pourquoi ces interventions ne sont proposées qu’à des hommes pour qui le risque vaille vraiment la peine.

Y’a t-il d’autres méthodes non chirurgicales ?

Il y en a quelques unes quand même. Mais à quel risque ?

  • Le traitement par testostérone, qui bien-sûr ne peut se faire que par prescription médicale. Malheureusement cela ne marche pas après 20 ans. D’où l’importance d’examiner son sexe dès l’adolescence.
  • Perdre du poids. Et oui! La perte de graisse au niveau du ventre va augmenter la taille du pénis. Vu que celle-ci a tendance à transformer les hormones masculines en hormones féminines, la perdre ne fera que du bien.
  • Le Jelqing. Cette technique consiste à effectuer des pressions de bas en haut sur son pénis en semi-érection, dans le but de l’agrandir. Ce faisant, par contre, on crée des micro-traumatismes ou des micro-lésions, qui lorsqu’elles cicatrisent, fabriquent un surplus de tissus. Si cette technique est complètement inefficace, elle présente en plus des risques pouvant provoquer une maladie de Lapeyronie.
Quand est-il du “grès kakawo” ?

C’est peut être un produit assez connu mais peu documenté scientifiquement. Selon les dires de Tony, un des utilisateurs de ce produit miracle, c’est bien efficace : “je l’ai utilisé plusieurs fois. Au début j’ai eu des démangeaisons, ensuite j’ai eu l’impression que c’était vraiment énorme. Mais aujourd’hui je suis au point de départ, encore tout petit”.

Mais Miguel n’est pas de cet avis : “C’est comme une arnaque, rien n’a marché pour moi. Aujourd’hui je me résigne avec mon micro pénis qui d’ailleurs procure plein de plaisirs”.

Et l’épanouissement dans tout ça ?

Vue tous les risques qui existent en essayant d’agrandir son pénis, le mieux serait d’accepter sa taille et de se poser la bonne question “comment m’épanouir sexuellement si c’est petit” ? On sait que dans la grande majorité des cas, la taille du pénis est normale, mais si vous avez un doute sur le votre, mesurez le tranquillement et sachez que la taille idéale du pénis c’est un pénis qui fonctionne correctement. C’est-à-dire, qui rentre en érection lorsque vous avez envie et qui vous donne du plaisir. Alors ne vous précipitez pas. Et si la taille continue à être un problème préoccupant et gênant pour votre sexualité, consultez un médecin sexologue, ou un coach en sexualité (Self Relationship & Sexuality Care)

P.-S.- Tony et Miguel sont des prénoms empruntés.

Crédit de l’image de couverture : femmeactuelle.fr

N’oubliez pas de vous abonner à notre chaîne YouTube pour notre nouvelle rubrique :

Suivez-nous sur facebookinstagram et twitter (https://twitter.com/BelideMagazine)

Comment here

Enable Notifications    OK No thanks