Activité culturelleCultureMusique

Enposib offre un concert inoubliable pour ses “4 ans”

Medjy et Phyllisia R. pour les "4 ans" d'Enposib
Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ce Samedi 31 Octobre 2020, le rendez-vous du mois n’était nulle autre part qu’à El Rancho, pour le « quatrième anniversaire » du groupe musical de la jeunesse, Enposib.

Concert 4 ans Enposib
Crédit : Enposib

En effet, le public était présent, c’était la queue pour accéder à l’enceinte. Une animation avec les chansons tendancielles pour mettre les gens dans l’ambiance de cette soirée animée par Marc Bregard Anderson.

Tonymix, de retour de Dubaï, le Disc Jockey de la jeunesse, charme tout le monde avec ses slogans hors norme, “an Chabon tou limen”. Jusqu’au “Bel Intro” de Medjy et sa bande, c’était le moment tant attendu : Enposib sur la scène. Les fans chantaient déjà avant que Medjy ne commence. Pour poursuivre avec “Bonbon”, la bande nous montrait comment s’y prendre avec la danse requise. In extremis, Trouble Boy rentre sur scène pour participer à la fête et performer “Marasa”. Les chansons étaient incrustées, car tout le monde chantait en chœur et avec joie. Si elle n’aime “Que des mots”, alors c’était bien le moment avec Medjy, car ils en avaient des tonnes.

Afin de poursuivre au prochain morceau, il demanda au public : “Konbyen moun ki vini ak mennaj yo aswè a” ? On pouvait effectivement penser au titre “Tronpe”. “Domino” en direct, vous devriez rêvez ce moment car c’était du jamais vu ; pour ensuite enchaîner avec “All about you” accompagné de Rayy Raymond, vêtu de rose avec un ton romantique pour charmer les dames ; rien de mieux qu’une danse à deux sur ce groove. Tonymix refait surface au beau milieu de la soirée pour une dernière animation pour changer la tendance avec le titre “Lave lè a”. Au tour de Kolonel Freez de faire son apparition avec son slogan “Kiyès ki chèf”.

“Quatre (4) ans” mais aussi quatre (4) danseuses pour Medjy et Baky et sur le titre “Pote l ban mwen”, avec une chorégraphie pour accompagner le spectacle.

Nico avec un déguisement de “Bòkò” pour demander de l’aide afin de guerrir sa maladie d’amour ; on sentait certains le suivre, accompagné ou pas. Ses doigts fixés sur sa guitare, il a su guider le public. “Ki kote w te ye”, la chanson qui a su marquer la soirée : une demande en mariage s’est faite sous nos yeux, la demoiselle en larmes et émue s’est fait passer la bague au doigt. Ils ont pu enchaîner avec le titre à succès, “Overdose”, avec Phyllisia Ross. Pour clôturer la soirée, Medjy nous a offert “Chay” pour montrer à quel point l’amour inondait son cœur, et une ancienne chanson, “Bo m sou de bò” pour une dernière danse.

Medjy et Phyllisia Ross
Medjy et Phyllisia Ross dans “Overdose” – Crédit : Enposib

Nous concluons pour vous dire, chers lecteurs, qu’Enposib était Impossible à rattraper. Avec cet album “Kamasootra” et ses “4” bougies, on en aura plus que des mots pour un remerciement sans fin.

Alneus Jean Steven

Consultez notre rubrique “Musique” en cliquant sur ce lien : https://belidemag.net/?cat=44

Suivez-nous sur facebook, instagram et twitter en cliquant respectivement sur ces liens: https://www.facebook.com/belide.mag – https://www.instagram.com/belide.mag/ – https://twitter.com/BelideMagazine

Comment here

Enable Notifications    OK No thanks