CultureModeSanté

Couverts intimes

Ils nous accompagnent partout, incognito sous nos vêtements, ils partagent notre intimité. Mais à quel prix ?

Dès que nous avons eu l’âge de ne plus porter de couches, ils font partie de notre quotidien : slip et culotte. En coton, satin ou dentelle pour mesdames et polyesters pour messieurs, nous avons toujours su leur garder une place dans notre garde-robe.

Pour vous mesdames, ces petites culottes en dentelles et ces strings affriolants que vous réservez aux yeux de monsieur ou que vous portez peut-être chaque jour, vous devriez peut-être vous en séparer. Les matériaux tels le satin et la dentelle empêchent au vagin de respirer et, du même coup, provoquent des rougeurs au niveau de la vulve et même des irritations plus ou moins sévères. Les strings ou tanga que nombreuses portent plus pour la mode que pour couvrir leur « petit jardin » sont de véritables nids pour la bactérie E.Coli qui peut provoquer des infections vaginales et urinaires.

Et les gaines alors! Ces amies si sollicitées pour cacher bourrelets et petits défauts des cuisses sont en fait des meurtrières silencieuses qui peuvent bloquer la circulation sanguine au niveau des jambes, de la taille et même empêcher une bonne digestion qui entrainera des douloureux maux de ventre.

Le soutien-gorge qui ne soutient pas grand-chose. Vous vous demandez pourquoi vos seins ont l’air légèrement tombant alors que vous portez des soutifs parfaitement à votre taille ou même une taille trop petite ? Et bien c’est exactement à cause du soutien-gorge. Les seins n’ont pas besoin de support pour rester fermes, chaque fois que vous portez un soutif et que vous l’enlevez, les seins font face à notre ami gravité, et plus vous porterez de soutien-gorge plus vos seins s’affaisseront. Les soutiens gorge font également partie des suspects responsables du cancer des seins chez les femmes. Le soutien-gorge n’est pas indispensable et il faudrait éviter d’en porter excessivement.

Pour vous messieurs, les boxers, caleçons et slips portés trois jours de suite en les changeant de côté est une pratique que vous devriez éliminer. L’écosystème chaud et humide créé avec cette méthode devient l’endroit propice pour la prolifération de bactéries et de petits insectes. Les boxers trop serrés sont à éliminer et ceux en polyester également car ils bloquent le passage de l’air.

Le lavage et autres conseils. Si vous êtes du « retire m, frote m, mete m », prenez un rendez-vous chez le médecin car vous avez surement un début d’infection. Les sous-vêtements doivent être lavés avec de l’eau tiède ou chaude, préférablement à la main, avec du savon ou de la lessive inodore, car les parfums peuvent être agressifs pour la flore génitale.

Evitez également le chlore, les adoucissants et aussi de porter des sous-vêtements encore humide. Pour une bonne hygiène nocturne, il serait préférable de se coucher nu car le frottement entre les organes génitaux et les dessous, provoqué lors du sommeil, peut être nuisible à la santé.

Mesdames, être sexy et provocatrices est un état d’esprit, cessez de nuire à votre santé dans le but d’y parvenir. Brulez soutifs et strings, privilégiez les sous-vêtements en coton et de bonne qualité : ils ne diminueront en rien vos prouesses d’allumeuses.

Suivez-nous sur facebook, instagram et twitter en cliquant respectivement sur ces liens: https://www.facebook.com/belide.mag – https://www.instagram.com/belide.mag/ – https://twitter.com/BelideMagazine

Comment here

Enable Notifications    OK No thanks