CultureMusique

Phanord Phaniel et sa voix, une aventure illimitée

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

En ce mois de Décembre, Phanord se veut se présenter à nous et nous partager l’essence de la magie de Noel dans son titre “Ou ka Ton Nwèl tou”.

À un moment où faire de la médecine à l’UEH nous coupe du reste du monde, Phanord a su tout dépasser et a fait de la musique sa passion.Unique fils de sa famille, le jeune artiste naquit avec la musique dans le sang. Dès son plus jeune âge, il chantait déjà dans des groupes de son Église.

Pentecôtiste, le jeune chrétien prête aussi sa voix aux activités sociaux-culturelles. Ainsi il a participé, ce mois-ci, dans le concours “Noël Caraïbe” qu’il n’a, malheureusement, pas pu remporter. Amoureux de sa guitare depuis 2013, le chanteur-compositeur compte déjà une dizaine de chansons tels que: “Pas sans toi”, “Ak lespri ou a”, “Lespwa ka fè w viv”, “Y ap wè sa”, “I swear”, “Ou ka ton nwèl tou”. Ce dernier est le seul enregistré et se trouve sur SounCloud et sa chaîne YouTube.

https://www.instagram.com/p/B6WelUpDhZH/

Dans nos murs, à la question “pourquoi choisissez vous de chanter” ? L’artiste répond:

“Je n’ai pas choisi de chanter, chanter m’a plutôt choisi. Je chante pour m’évader, pour éduquer, pour encourager les bonnes choses, pour adorer Dieu et pour faire plaisir aux amants de la musique comme moi”.

Son nouveau titre “Ou ka Ton nwèl tou”, paru le mois dernier, est une forme de démystification à l’attente de Ton Nwèl. L’artiste nous fait part de sa motivation:

“D’habitude je constate les gens se plaignent dans leurs chansons pour dire que le Père Noel ne vient jamais. Vu que la fête de Noël prône l’amour, la charité, le partage, la solidarité, je me suis dit que je vais essayer de montrer dans ma chanson que Ton Nwèl est toujours là sinon qu’il soit inactif car chacun de nous pourrait être “Ton Nwèl” pour autrui une fois que nous nous laissons traverser par la magie de Noël”.

Né à Port-au-Prince, âgé de vingt-et-un (21) ans et étudiant en troisième (3e) année de médecine, Phanord dit avoir apprécié le travail réalisé.

“J’ai trouvé pas mal de compliments qui me portent encore à croire que j’ai la capacité. Et, évidement, quelques critiques négatives qui m’incitent à m’améliorer. Mon entourage apprécie mes œuvres”.

Nous a t-il confié.

Pour lui, entamer une carrière musicale n’est pas une option négligeable. Sa cible est plutôt large. Haïti, les pays étrangers, les enfants, les jeunes, les vieux. C’est devant un publique spectaculaire que le jeune talentueux rêve de jouer.

Si le manque de confiance en soi éteint les rêves. Ce n’est pas le cas pour Phanord. Également poète, il trouve plutôt du plaisir à s’entendre chanter et son désir le plus profond, c’est de faire, un jour, des collaborations avec des artistes comme BIC, Jean-Jean Roosevelt, Bélo, Fre Gabe, Kerry James et Youssoupha.

Si on veut connaitre un peuple il faut aller écouter sa musique. Ainsi, le jeune artiste se voit comme un modèle et veut contribuer à l’expansion de la musique haïtienne. Il nourrit déjà le projet de produire un album dépendamment du succès de ses singles pour l’année 2020.

“À tous les jeunes comme moi et au publique entier je dédie un message d’encouragement: travaillez dur, poursuivez vos rêves jusqu’au bout, faites le bien, car un bienfait n’est jamais perdu mais revient vers soi de façon amplifiée. Le succès est de taille pour celui qui ne capitule pas juste pour une bataille perdue. Osez continuer”.

Suivez-nous sur facebook, instagram et twitter en cliquant respectivement sur ces liens: https://www.facebook.com/belide.mag – https://www.instagram.com/belide.mag/ – https://twitter.com/BelideMagazine

Comment here

Enable Notifications    OK No thanks