ArtCultureMode

Carlène Hilaire aux doigts de fée

Carlène Hilaire

Être styliste en Haïti n’est pas chose aisée, mais ceci ne demeure point impossible. L’exemple s’incarne vivement à travers Carlène Hilaire, celle qui s’apprête à exploser en matière de mode haïtienne.

Élevée dans le rang des études classiques privées, dirigée par ses parents vers une ligne droite traduisant un parcours universitaire caressant le rêve de tous parents haïtiens ; cette dernière pour eux devrait être médecin. Mais la capoise qu’est Carlène, doublée de l’ambitieuse qu’elle est l’ont poussé vers des études en gestion. Mais plus tard nous aurons une Carlène Hilaire remplie de fougue, qui passera outre le désir de son père de la voir dans les administrations bancaires, et travaillera avec acharnement pour la sortie de « CG Brand« .

Carlène parle de sa marque : « CG Brand »

« Dès mon plus jeune âge, le milieu de la mode a toujours été mon élément. Tout ce qui avait un lien avec la mode me fascinait. Bien avant CG, j’avais créé un compte Instagram « Styled by Carloo ». Grâce à ce compte les filles pouvaient me contacter pour que je puisse les guider dans leur choix vestimentaire pour des occasions bien précises. Et en 2019, lorsque j’ai découvert ma capacité à réaliser des croquis de mode, j’ai tout de suite eu l’idée de lancer ma marque. La plupart du temps, c’était des vêtements pour femmes. J’étais plutôt étonnée de découvrir ce talent. Mais c’était à la fois une joie que je ne pouvais en aucun cas expliquer. Et au fil du temps, j’ai appris à améliorer mes techniques. Je tire mon inspiration à travers mon quotidien, ce que je vis, ce que j’aurais aimé, ce qui m’attriste, ce qui me fait rire, mon imagination… Je pense d’ailleurs à digitaliser mes croquis quand j’en aurai la possibilité. Et j’espère fermement avoir la chance de faire des études dans ce domaine ».

Carlène Hilaire

Sa première collection

« En fait, AURA est ma toute première collection. J’ai l’habitude de travailler sur des pièces uniques que je porte moi-même lors de certaines occasions ou encore pour des amies qui célèbrent leur anniversaire de naissance. De là, j’ai réussi à avoir une petite clientèle que je me consacre désormais à développer. Jusque là, c’était ma façon à moi de faire découvrir mon travail à mon entourage et mes followers ».

Entre un père qui s’estime peu satisfait du devenir de sa fille, une mère qui elle se retrouve fière, et une sœur pleinement encourageante, Carlène n’est pas la plus choyée dans ce qu’elle fait par son entourage mais ce n’est sûrement pas ça qui la décourage. De toute façon, elle n’est pas facilement ébranlée.

Que dit-elle des critiques, bonnes ou mauvaises ?

« Si w pa jwenn kritik, konnen w poko fè anyen. Travay toujou ! C’est ce que je me dis toujours. Il m’arrive d’écouter la personne jusqu’au bout, sans rien dire ou alors je demande des précisions (si besoin) ; ce qui m’aidera à cerner le point particulier qui pose problème. Mais la plupart du temps, je ne fais rien. Je garde en tête que toute critique constructive m’aidera à avancer ».

Elle est de celle qui avance par tous les moyens, apprend tout sur son passage et n’hésite pas à confier, à la rédaction de Belide Magazine, qu’elle n’est pas seulement styliste ; « j’ai étudié la gestion à l’UNDH du Cap-Haïtien, et j’ai pendant deux fois travaillé pour des entreprises en tant que responsable des ressources humaines. Je suis aussi maquilleuse, et en ce moment je me consacre au tourisme. Je suis d’ailleurs la directrice assistante d’une plateforme socio-culturelle, “North Crew Events”, qui s’engage à valoriser la culture haïtienne et nos jeunes talents. D’autres négociations de partenariat sont aussi en cours ». Carlène est polyvalente !

Que pense-t-elle de la mode en Haïti ?

La mode est ce milieu très négligé en Haïti, mais Carlène ne lâche pas. Elle croit que nous avons besoin, à cet effet, de plus d’écoles permettant ainsi aux désireux de maîtriser différentes techniques, nous poussant ainsi à développer notre créativité.

Carlène Hilaire

En effet, en tant que styliste, chacun exprime ce qu’il ressent à travers ses œuvres. Certaines œuvres peuvent être le fruit de la colère ou encore de la joie, ou tout autre sentiment qui habite cette personne. À ce propos, elle reste donc elle-même, laissant ressortir l’élégance et la force qui l’anime. Elle reste fidèle à son style. N’ayant point eu de professeur, Carlène vit sa passion et apprend cette dernière dès son jeune âge à travers les livres qu’elle lit ainsi que l’expérience qu’elle acquiert.

Avec un parcours qu’elle décrit à travers trois mots dont : courage, motivation et consistance, Carlène Hilaire à cette âme rénovante qui fait d’elle non seulement une flèche montante dans la mode haïtienne, mais aussi un exemple de détermination et de beau. Plus de Carlène Hilaire rendrait notre société beaucoup plus égayée.

Les activités culturelles prévues pour l'été 2022 en Haïti
Retrouvez les activités culturelles prévues pour l’été 2022 en Haïti sur notre site en cliquant sur l’image ou sur ce lien : https://belidemag.net/?p=9074

Comment here

Enable Notifications    OK No thanks