SantéSexualité

Tout sur l’équilibre naturel du vagin

Vagin

Ayant des valeurs sexuelles à nul autre pareil pour les hommes et les femmes, le vagin a son odeur naturelle qui parfois, peut donner des odeurs distinctes ou nauséabondes dont les sécrétions vaginales.

Chaque femme est unique mais tous les vagins ont des caractéristiques communes. De surcroît, le vagin de chaque femme à sa propre odeur et ses propres pertes vaginales qui, suivant le cycle menstruel se varient en quantité. Que peut-on dire de l’équilibre naturel du vagin ?

L’ÉQUILIBRE NATUREL DU VAGIN

Le vagin est un canal composé de muscles qui mesure 8 cm environ et est situé entre la vulve et le col de l’utérus. Il est l’une des parties internes de l’anatomie sexuelle de la femme permettant l’écoulement des menstruations et des sécrétions vaginales. Grâce à son élasticité, il y a la pénétration qui se fait lors des actes sexuels et la dilatation lors des accouchements par voie basse ou normale.

Il est également un organe autonettoyant doté de ses propres substances protectrices et la façon la plus saine de le nettoyer est de le laisser se nettoyer lui-même. Il a un PH situé entre 3,5 et 4,5 donc le vagin est acide. Ce qui lui confère son pouvoir d’auto-nettoyant et protecteur. Au-delà de cette valeur limite, on conclut qu’il y a un déséquilibre où les pertes vaginales peuvent faire leur apparition. Il se peut qu’il y ait dans les sous-vêtements des petites tâches accompagnées d’une odeur distincte mais non désagréable. Ce sont des manifestations dites normales.

Vagin

Dans le cas contraire, l’odeur peut être fétide comme une odeur de poisson. La perte vaginale remarquée dans les sous-vêtements est plus dense, plus épaisse que d’habitude. Il y a des couleurs blanches et grises semblables au fromage frais et parfois grisâtre, verdâtre, jaunâtre ou teintées de sang. Tout cela peut s’accompagner d’une sensation de brûlure, d’une éruption, de prurit ou de douleur. Ce sont des manifestations dites anormales qui nécessitent une consultation et une attention médicale chez un gynécologue.

NETTOYAGE DU VAGIN

Laver seulement la vulve avec de l’eau est suffisant et ceci, même après un rapport sexuel. Pouvant causer des irritations, on ne peut pas utiliser de savons et d’autres produits parfumés pour nettoyer ou laver le vagin. Se laver le vagin avec des produits distribués dans les bus ou ailleurs ne saurait être une méthode contraceptive. Au contraire, cela pousse le sperme encore plus loin. Et, cela ne réduit pas non plus le risque de contracter des Maladies Sexuellement Transmissibles communément appelées MST.

De ce fait, les douches vaginales ne sont ni nécessaires, ni recommandées, et elles peuvent perturber l’équilibre naturel du vagin.

Comment here