CultureSanté

Tout jan, fòk mwen gwo !

Grosseur

« J’ai voulu me soustraire à vos commentaires me qualifiant de « twò chèch », donc oui, j’ai préféré grossir à tout prix. Puis vous l’avez su mais vous vous en moquez de plus belle. Cependant ce slogan du moment qui vous plaît tant est le cri de mes peurs et aspirations. Oui, J’en ai eu marre d’être « zopope » ».

Vous l’aurez compris, cet article de la rubrique « santé » ne sera pas comme les autres et c’est à dessein. Qui d’entre vous chers lecteurs n’est pas au courant du dernier « zen » ? Celui mettant en scène nos femmes avides de rondeurs qui se laissent tenter par l’ambroisie des animaux. Pourtant, ce n’est pas la première fois que l’on se retrouve face à ces cas. Avant, c’était au tour d’anti-allergiques comme le cyproheptadine, le fameux « tipolis », d’anti-inflammatoires comme le dexamethasone dont on sait pertinemment que l’usage abusif sans indications pourrait donner des problèmes de santé pouvant même mettre en danger la vie de la personne. La dernière découverte n’en est pas moins dangereuse.

Cependant, combien d’articles sur les effets néfastes de ces substances sont disponibles ? Combien de médecins crient haro contre ces pratiques ? Mais le succès est-il de taille ? Chaque année on recense de nouvelles adeptes voulant quitter à tout prix et en un temps record le monde des « seksi ». Retenez l’orthographe car le « seksi » en Haïti n’est pas considéré comme « sexy » pour beaucoup.

Il la préfèrent avec un « anba gra », mais là encore c’est une question de préférence. Rien de mal à être plus attiré par les courbes que par les formes plus carrées. À chacun ses goûts ! Mais c’est le fait de le prendre pour la norme et de minimiser tout ce qui ne rentre pas dans ce cadre qui soit délétère.

Le problème est autre part et notre tendance à tout prendre à la légère et à les rentrer dans le cadre des « pi gwo zen delane » nous empêche bien souvent de pousser nos réflexions plus loin que le bout de notre nez. Pourquoi une personne prendrait le risque au détriment de sa santé de consommer des produits à tout va et ceci, même après avoir été avertie plusieurs fois ?

Pure envie de suicide diriez-vous. Stupidité ? Mais pourquoi ne pas penser à une autre hypothèse ? Et si cela traduisait quelque chose de pire ? Un manque de confiance en soi. L’ex-seksi qui a rejoint le camp des « gwo dada » se retrouve donc dans un cycle infernal où elle a enfin trouvé ce qu’elle voulait pour ensuite avoir honte. Sa confiance en son physique est encore une fois bafouée. Cependant, sortir de cette cage demande beaucoup d’efforts. Mesdames, vous devez savoir que retrouver sa confiance en soi est un cheminement qui ne se fera pas du jour au lendemain.

La première étape sera de définir le mot « Valeur ». Si pour vous la valeur se résume à avoir de gros popotins pour attirer l’œil aux aguets de la gente masculine, vous vous retrouverez toujours dans cette situation. Et à chaque fois que vous passerez devant le miroir, votre cerveau ne sera pas clément envers votre corps et ne fera que vous répéter que sans ce « joli dada » vous n’êtes pas apte à attirer l’autre sexe.

Ayez aussi conscience de vos atouts et pensez à les mettre en valeur que ce soit par votre tenue, votre style ou même votre manière d’interagir avec votre entourage.

Et puis, rien de mal à vouloir prendre ou perdre du poids sans que cela soit un manque de confiance en son physique. L’essentiel c’est de se sentir bien dans sa peau. Mais, faites-le de la bonne manière. Allez à la gym, sculptez-vous votre corps de rêve sainement. Cela vous demandera sûrement un jeu de patience à nulle autre pareille mais entre-temps, vous devrez commencer par vous aimer et ne pas vous limiter.

Et entre nous, ce jeu de comparaison « fanm gwo dada » et « fanm ti dada » n’a pas lieu d’être en matière de séduction. Le physique compte certes, mais c’est tout un art que vous devrez maîtriser. Mais ceci est une autre affaire que je vous détaillerai peut-être une autre fois. En attendant, sortez de votre cocon et ayez confiance en vos capacités car, sans mentir, « seksi », « gen vant », « gwo dada », vous êtes toutes belles !

Les activités culturelles prévues pour l'été 2022 en Haïti
Retrouvez les activités culturelles prévues pour l’été 2022 en Haïti sur notre site en cliquant sur l’image ou sur ce lien : https://belidemag.net/?p=9074

Comments (1)

  1. […] Tout jan, fòk mwen gwo ! […]

Comment here

Enable Notifications    OK No thanks