Technologie

L’internet Starlink de SpaceX sera bientôt sur le territoire haïtien

Starlink de SpaceX

Depuis un certain temps, Elon Musk essaie de couvrir le globe avec son nouveau projet d’internet par satellites. Tout ceci sera possible avec Starlink, le fournisseur d’Internet de sa société SpaceX, prochainement en République voisine. La CONATEL a, elle aussi, reçu sa demande d’autorisation pour que cette dernière soit accessible en Haïti.

Le Conseil National des Télécommunications, en date du 29 Juillet, a approuvé la demande de SpaceX qui consiste à fournir de l’internet à Haïti à travers son service satellite large bande pour l’accès à internet, Starlink. En effet, la compagnie américaine fournira des équipements à la Direction de la Protection Civile (DPC) pour une période d’essai de quatre (4) mois et à cinq autres sites dont l’Université Campus Henry Christophe de Limonade, la Bibliothèque Michèle Tardieu, l’hôtel Karibe (environnement du support BINUH), l’École Saint-François-Xavier de Ouanaminthe et l’Association Haïtienne des TIC (AHTIC) pour une période d’essai de deux (2) ans.

Note de la CONATEL sur Starlink en Haïti

Starlink, la première constellation de satellites pour un accès à internet à très haut débit

Starlink est la première constellation de satellites à avoir l’ambition de délivrer un accès internet à très haut débit à très faible latence sur toute la surface du globe. Pour cela, SpaceX doit mettre en orbite environ 12 000 satellites en orbite basse d’ici 2025. Au total, en comptant les 1015 satellites déjà déployés par Starlink, il en a déjà des milliers en activité autour de la Terre. Pour intégrer le projet, les clients de Starlink reçoivent généralement un kit extrêmement simple d’installation qui sera composé d’une parabole motorisée avec réseau d’antennes à commande de phase, d’un long câble Ethernet avec PoE, d’une brique d’alimentation qui sert aussi d’injecteur PoE et de sorte de switch. Ainsi qu’un routeur de forme triangulaire.

Les éléments étant déjà branchés pour plus de simplicité, les instructions sont plutôt simples : placez la parabole dehors, sur le sol ou sur votre toit, de sorte qu’elle ait une vue dégagée vers le ciel. Ouvrez votre smartphone, connectez-vous au matériel et suivez les instructions. La connexion est établie en quelques secondes. Ce kit n’est pas gratuit ; il est facturé 499$. Pour 25 dollars de plus, un kit avec lequel on pourra se déplacer en cas de voyage, sans avoir à modifier l’adresse de votre abonnement.

Tous les tests commencent à être suffisamment nombreux pour que l’on puisse dire que Starlink est relativement insensible à la météo. La vitesse peut légèrement baisser en cas de fortes pluies, neige, vent violent, et autres événements météo, mais rien, normalement, qui ne devienne rédhibitoire. En outre, vu le climat tropical, l’antenne Starlink ne risque pas grand-chose.

La constellation Starlink est en cours de construction. Mais, au fur et à mesure que le nombre de satellites augmente, les capacités de la constellation augmentent elles aussi. Les premiers tests de débits indépendants réalisés en Amérique du Nord montrent que la bande-passante tourne en moyenne autour de 150 Mbps descendants. D’autres rapportent des chiffres similaires, quoique moindres. En moyenne, on peut s’attendre à un débit entre 50 et 150 Mbps. Cela étant, Elon Musk promet que dans les prochains mois le débit moyen sera doublé à 300 Mbps avec une latence d’environ 20 ms.

En Mars 2022, les derniers relevés de débits ont conforté les ambitions de Starlink : le service a dépassé les 120 Mbits/s en France, soit mieux que l’internet fixe ! Dans l’Hexagone, la moyenne se situe aux alentours des 90 Mbit/s. Notez que Starlink dépasse les 100 Mbit/s dans 15 pays actuellement, preuve de l’efficacité du service à différents endroits autour du globe. À l’origine, Elon Musk avait présenté Starlink comme un service permettant à terme des débits jusqu’à 1 Gbps descendants. Or, il semble que Starlink a depuis revu ses objectifs à la hausse, et envisage de délivrer à terme une connexion internet à 10 Gbps, soit autant que l’accès internet grand public le plus rapide par la fibre.

Un projet qui fera beaucoup de bien pour les entreprises haïtiennes, surtout les institutions étatiques qui se trouvent, la plupart du temps, en difficultés de système. Mais qu’en sera-t-il des fournisseurs d’internet déjà présents sur le territoire ? La technologie mondiale avance à une vitesse énorme, nous avons encore des opportunités qui se présentent ; à nous de faire les bons choix pour l’avenir.

——–

Belide Magazine vle rive lakay ou, nan biwo w, kèlke swa kote w ye… N ap envite w ranpli fòm sa ; sa ap ede nou pi byen nan desizyon sila e gide nou, klike sou lyen sa : https://form.jotform.com/222097598158065

Retrouvez les activités culturelles prévues pour l’été 2022 en Haïti sur notre site en cliquant sur l’image ou sur ce lien : https://belidemag.net/?p=9074
Retrouvez les activités culturelles prévues pour l’été 2022 en Haïti sur notre site en cliquant sur l’image ou sur ce lien : https://belidemag.net/?p=9074

Comment here

Enable Notifications    OK No thanks