Santé

Santé : à quoi ça rime chez nous ?

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Je suis tout en vigueur et bourré d’énergie”. “Je suis ce qu’on pourrait appeler “nèg vanyan” dans notre jargon populaire”. “Mais pourquoi diable insinues-tu que je pourrais ne pas être en bonne santé ?”.

Santé

Oui, aujourd’hui est bel et bien la journée mondiale de la santé et comme le claironne l’OMS, le monde devrait être plus juste et en meilleure santé. Mais ce dernier mot semble vraiment ambigu pour beaucoup alors qu’on en est déjà à notre soixante-onzième célébration. Chez nous, en Haïti comme partout ailleurs, la connotation attribuée à ce terme ne fait pas l’unanimité. Demandez à quelqu’un s’il pense être en bonne santé et vous verrez la différence. Encore que, de par le monde, cet aspect divise nos pairs. Pour beaucoup, le fait qu’ils soient aptes à se réveiller de leur couche sans ambages est déjà synonyme de santé.

Pour d’autres, l’adage clé serait “pas de douleurs, bonne santé”. D’autres encore s’imaginent que s’ils prennent régulièrement leurs concoctions avec des ingrédients et des posologies maintes fois non-vérifiés ils seront les moins aptes à perdre cet état qui, de l’avis de tous, est l’une des plus grandes richesses que quelqu’un puisse avoir. Sans oublier la grande majorité pensant que grossir ou au contraire avoir une taille fine est la condition idéale pour parler de santé.

Pour emprunter les mots de l’OMS ayant elle-même instauré cette journée correspondant à sa date de création, la santé serait “un état de bien-être physique, mental et social complet et ne consisterait pas seulement en l’absence de maladie ou d’infirmité”.

L’erreur que nous faisons le plus souvent est celle de nous attarder sur ce que nous ressentons. Mais c’est le cas de vous dire que le fait qu’il n’y ait pas de symptômes ne signifie pas que vous êtes en santé encore qu’il existe une multitude de maladies asymptomatiques à leur début et même sur le long terme. C’est à oublier aussi les caractères social et mental de cet état.

Êtes-vous épanouis socialement ? Vos besoins de base, sont-ils comblés ? Avez-vous un toit, de la nourriture, des loisirs ? Sentez-vous ce bien-être en vivant dans votre société ? De même, croyez-vous être mentalement stable ? Cela ne date pas d’hier, la santé mentale est l’une des plus négligées. Être tout le temps dépressif, irritable ou avoir des pensées suicidaires sont autant de signes révélant le caractère chancelant de votre condition psychologique.

Si l’OMS prône l’équité en terme de santé dans le monde, il n’en reste pas moins que l’un des premiers gestes serait d’informer les gens sur ce terme aussi vaste que diversifié. Ce n’est pas aussi restreint que l’absence de maladie comme nous le pensons souvent.

via Freepik
En attendant, on vous repose donc la question : “êtes-vous en bonne santé” ?

Sterline Vertilus

Consultez notre rubrique “santé” en cliquant sur ce lien : https://belidemag.net/?cat=81

Suivez-nous sur facebook, instagram et twitter en cliquant respectivement sur ces liens: https://www.facebook.com/belide.mag – https://www.instagram.com/belide.mag/ – https://twitter.com/BelideMagazine

Comment here

Enable Notifications    OK No thanks